Labé

La scolarité, un casse-tête pour les parents

Les frais de scolarité : mensualité, inscription et réinscription pratiqués dans les écoles privées sont souvent jugés exorbitants. Dans la ville de Labé aussi, les familles ont du mal à supporter les coûts. 

Nous avons fait le tour de quelques établissements de la commune urbaine de Labé, capitale du Fouta Djallon. Nous avons préférés choisir deux établissements pour voir de près leurs prix. La mensualité varie selon ce que certains considèrent comme étant le mérite de l’école. Ainsi, au complexe scolaire Hadja Aissatou Tamsir Niane situé à Doghora, les inscriptions et réinscriptions sont de l’ordre de 30.000FG pour le collège.  Le mois, l’élève débourse 75.000FG, une somme qui est la même de la 7eme à la 9eme année. Pour  la 10eme,  le mois est à 80.000fg.  Au lycée, pour s’inscrire  ou se réinscrire il faut payer 40.000fg et le mois est facturé à 85000fg de la 11eme à la 12eme année. Par  ailleurs, il y a une différence de 5000fg entre la 11eme/12eme et la terminale où la mensualité est fixée à 90000fg avec un versement obligatoire de 220.000fg.
Au groupe scolaire  Saint André, situé à Konkola, le paiement se fait par tranche.
À la maternelle, petite section, la première tranche est de 137.500 FG, la 2eme tranche est à 100.000  et la troisième également à 100.000 FG.

Le problème selon un parent ce n’est pas réellement le prix, mais plutôt la qualité de l’enseignement. Dans la plupart des écoles, il n’y a ni bibliothèque, ni laboratoire encore moins du matériel informatique ou une connexion au réseau internet.

Sally Bilal Sow